mercredi 1 janvier 2014

Les Chevaliers d'Emeraude T10 : Représailles d'Anne Robillard

Ó Editions Michel Lafon

Edition : Michel Lafon
Grand format
Parution : 14/01/2010

416 pages



Résumé : Arrivées au terme de leur période embryonnaire, des milliers de larves cachées dans le sol d’Enkidiev s’apprêtent à sortir de leur torpeur. Après quelques années de paix, les Chevaliers doivent donc se préparer à affronter ce nouveau fléau. Bien déterminé à se venger de Parandar, le dieu déchu, Akuretari profite de cette nouvelle invasion pour attaquer les humains en possession des armes de Danalieth. Il apprendra à ses dépens la force de leur instinct de survie.C’est lors d’une tragédie au Royaume de Diamant que le Roi Onyx se montre sous son vrai jour. Son attitude imprévisible sèmera le doute dans l’esprit de ses Chevaliers. Malgré tout, son fidèle ami, Hadrian d’Argent, tentera de le ramener à la raison.Frustré par les incessants déboires de son sorcier, l’Empereur Noir se décide à passer lui-même à l’attaque. Avec cette terrible incursion commence la réalisation de la prophétie. Mais en même temps, l’Ordre se retrouve privé du précieux bouclier de Lassa…

Mon avis : J’ai franchement bien aimé ce tome qui se lit toujours facilement et avec beaucoup de plaisir.
Dans les autres tomes je reprochais à l’histoire un manque d’inconnu qui serait là pour créer l’inquiétude. Je suis ravie de voir que dans ce tome là on aborde les territoires inconnus et même l’île des araignées très très éloignée. Cela crée un peu de nouveauté qui donne envie de voir si ces nouveaux peuples vont avoir une place ou non dans le conflit.
Le récit est bien rythmé, on ne s’ennuie pas, et il y a beaucoup de rebondissements.
Onyx continue de dévoiler l’ambitieux qu’il est car il veut conquérir les autres territoires et notamment Iranieth, la terre de l’Empereur Noir qui s’attaque directement à ses enfants.
L’intrigue autour du destin de Lassa et de Kira se renforce et l’histoire acquière un rythme nouveau par rapport aux autres tomes. Onyx cherche à forcer ce destin mais ses actes ont l’air infructueux voire aggravant. La fin se termine sur l’échec de ce personnage à vouloir forcer le destin et cela engendre un risque pour l’accomplissement de la destinée de Lassa car le dieu déchu tient certains personnages clés dont on ne sait pas comment ils vont pouvoir s’en sortir.
Les Chevaliers combattent les nouveaux soldats d’Amecareth. Il s’agit d’une guerre d’usure qui a sont lot de morts pendant les combats et l’auteure fait ressortir les émotions qui traversent les personnages : la guerre s’éternise et les hommes s’essouflent et craignent tous le sort qui peut frapper leur famille. Nous ressentons un peu la crainte qu’ils éprouvent pour les êtres chers à leur cœur ce qui est compréhensible.
Enfin, dieux, immortels, hommes et insectes se retrouvent tous mêlés dans ce conflit. Ce conflit qui opposait à l’origine les hommes et Amecareth devient peu à peu un conflit entre des dieux ce qui interroge sur la place réelle des hommes : acteurs de la vie ou victimes de quelque chose au-dessus d’eux ? On ne sait pas comment cela va se résoudre car chaque acteur crée de nouveaux rebondissements.
En bref, un récit rythmé et agréable à lire !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire