mercredi 1 janvier 2014

Les Chevaliers d'Emeraude T4 : La Princesse rebelle d'Anne Robillard

Ó Editions Michel Lafon

Edition : Michel Lafon
Grand format
Parution : 03/01/2008

432 pages



Résumé : À 19 ans, Kira devient enfin Chevalier et épouse Sage d’Emeraude, ignorant qu’il est possédé par l’esprit du renégat Onyx. Lorsque ce dernier décide de se venger du Magicien de Cristal, les Chevaliers d’Emeraude doivent déployer toute leur force pour l’empêcher de détruire leur allié.
Redevenu lui-même, Sage est confronté à une vie dont il n’a aucun souvenir. Soumis à nouveau aux épreuves magiques d’Elund, le jeune guerrier réussira-t-il à conserver son titre ?
Tandis que les célébrations organisées en l’honneur du chef des dieux Parandar battent leur plein, un homme agonisant se précipite dans la grande cour du Château d’Emeraude et annonce aux Chevaliers que des créatures inconnus déciment la côte…

Mon avis : Je suis un peu partagée sur ce tome.
En point positif je dirai que le scénario change d’un tome à l’autre ce qui casse un peu l’aspect longuet de la saga alors que dans les premiers tomes il n’y a pas beaucoup d’avancée. Je sais que beaucoup d’autres personnes ont abandonné cette lecture car l’histoire n’a pas encore pris beaucoup d’ampleur.
Néanmoins, je trouve que l’auteure ne passe pas suffisamment de temps à développer certains points. L’auteure passe très vite sur le début du roman quand Onyx est dans le corps de Sage ce qui est bien dommage selon moi, d’autant plus que l’on sait déjà ce qui se passe avec le résumé du tome. Peut être y aurait-il fallut mettre moins d’éléments d’histoire différents et plus se concentrer sur certains points de l’histoire.
Je trouve aussi qu’il y a des contradictions sur le caractère des personnages (chose que j’avais déjà remarqué dans le tome 3 pour lequel je n’ai pas fait de chronique). Par exemple, Wellan le colérique a du jour au lendemain lâché les basques de Kira et je le trouve plus niais que d’habitude alors que le tome 1 le présentait comme le plus vaillant des guerriers (et aussi, dans le tome 3 il était redevenu très colérique alors qu’à la fin du tome 3 il respirait la sagesse). Kira a elle aussi changé du tout au tout en devenant le personnage le plus sage de tous et je trouve ça assez contradictoire avec le titre et aussi avec ses attitudes des tomes différents même si elle a grandi. Bref, j’ai trouvé cet aspect assez flou.
Je retourne dans les points positifs : l’histoire gagne en rythme, elle s’installe (enfin) et l’intrigue se met peu à peu en place. Pour une fois la fin du tome débouche sur quelque chose pour le prochain tome (et sûrement n’aurons nous pas d’ellipse s’étalent sur des années de silence). Nous pouvons espérer finalement une continuité du récit.
Pour conclure, l’histoire reste plaisante à lire car l’auteure a une belle écriture mais certains points ne sont pas assez développés ou un peu brouillon et j’espère que les promesses du tome cinq seront là !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire