vendredi 27 décembre 2013

Le Seigneur des Anneaux T2 : Les Deux Tours de J.R.R. Tolkien


Edition : Pocket
Format poche
Parution : 15/10/2011

480 pages



Résumé : Frodon le Hobbit et ses Compagnons se sont engagés, au Grand Conseil d'Elrond, à détruire l'Anneau de Puissance dont Sauron de Mordor cherche à s'emparer pour asservir tous les peuples de la Terre habitée: Elfes et Nains, Hommes et Hobbits. Dès les premières étapes de leur audacieuse entreprise, les Compagnons de Frodon vont affronter les forces du Seigneur des Ténèbres et bientôt ils devront se disperser pour survivre. Parviendront-ils à échapper aux Cavaliers de Rohan ? Trouveront-ils asile auprès de Ceux des Arbres, grâce à l'entremise de Sylvebarbe ? Qu'adviendra-t-il de Gandalf le Gris métamorphosé, au-delà de la mort, en Cavalier Blanc?

Mon avis : Que dire à par magnifique, sublime, parfait ?
Ce second tome est encore meilleur que le premier. On sent bien l’histoire se poursuivre et accélérer par rapport au tome 1.
Ce qui est bien c’est que l’auteur a distingué deux parties pour chaque point de vue narratif (d’un côté Aragorn et tous les autres, et de l’autre Frodon et Sam).
Le texte a vraiment un bon équilibre entre narration et description, on ne s’ennuie pas et, au contraire, nous sommes transportés dans l’action et dans ces lieux incroyables. Le lecteur a une place dans l’histoire.
La bataille dans le Gouffre de Helm est bien moins centrale que dans le film sans qu’on s’en porte plus mal. Il n’y a pas non plus ce côté à l’eau de rose. Le roman est beaucoup plus riche et, selon moi, le film s’en est trop éloigné (certes pour toucher un plus grand public) et du coup il a perdu en certaines richesses profondes (misant plutôt sur le côté spectaculaire).
Et puis c’est toujours un plaisir de suivre les aventures de personnages auxquels nous finissons par nous attacher. J’ai une préférence pour Gimli dont j’aime bien le caractère.
Avant d’entamer le récit de Frodon j’avais quelques appréhensions. Je me disais que ce passage allait être barbant puisqu’ils ne font que marcher. Et bien, en réalité, pas du tout ! L’auteur en fait une bonne approche en nous présentant des paysages de plus en plus morts et en nourrissant l’intrigue.
Le fait aussi de découvrir Gollum sans vraiment finalement parvenir à le comprendre entièrement nous fait travailler dans la tête.
Il y a aussi un petit quelque chose inconnu qui nous donne envie de poursuivre notre lecture et de tourner les pages le plus vite possible. Nous sommes en permanence intrigué, le récit nous tient en haleine car nous savoir où va parvenir la quête de Frodon.
La fin laisse aussi beaucoup de suspense. Le récit s’arrête alors qu’un nouveau tournant dans l’aventure s’enclenche à peine ! Et puis, nous voulons retourner voir ce qui se passe du côté d’Aragorn et le reste de la compagnie.
En bref, un chef d’œuvre et un incontournable du genre. Il me tarde de lire le tome 3 que j’ai paradoxalement décidé de laisser en suspens juste histoire de pouvoir mieux le dévorer et le savourer pendant les vacances de la Toussaint !
NB : Cette chronique est bien courte et j’ai l’impression d’avoir loupé des trucs. J’ai donc peur de vous offrir un avis incomplet, du fait que ma lecture remonte à plus d’une semaine déjà.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire