vendredi 14 février 2014

Madame Bovary de Flaubert


Edition : Larousse
Format poche

Parution : 17/08/2011



Résumé : Fait divers en Normandie : une fille d'agriculteur rêveuse épouse un médecin décevant, s'ennuie à la campagne, prend des amants, s'endette et se donne la mort. Flaubert relève le défi de ce sujet banal. Madame Bovary ne dit pas seulement le malaise de toutes les femmes insatisfaites, de la «mal mariée» du XIXe siècle aux «desperate housewives» des feuilletons américains du XXIe siècle. Ce roman transforme en chef-d'oeuvre l'une des plus grandes tristesses humaines : celle de manquer sa vie.

Mon avis : Une bonne histoire malgré la longueur du roman.
C’est un classique à découvrir qui a initié le célèbre principe du bovarisme, ce mal être constant des individus qui n’arrivent pas à assouvir leurs ambitions.
Madame Bovary semble tout avoir pour être heureuse : un mari aimant, des amis, un foyer. Pourtant, elle est insatisfaite de sa vie et fait tout pour échapper à la routine qui s’installe.
C’est ainsi qu’elle enchaine les amants et manque à ses devoirs de maitresse de maison afin de susciter en elle un intérêt nouveau pour sa vie.
On sent malgré tout qu’elle n’agit pas par méchanceté pour son mari mais que c’est plus fort qu’elle : il faut que sa vie soit tourmentée, malgré son amour pour son mari qui lui ne montre aucune ambition.
Cette recherche de l’instabilité va peu à peu la conduire à sa perte à travers la spirale du mensonge ainsi que le surendettement pour payer les folies qu’elle offre à elle et à ses amants.
Tout cela finit tragiquement même si nous nous sentons soulager pour la jeune femme dont l’esprit est enfin apaisé.
Cette histoire, bien qu’elle soit exagérée, reflète bien d’autres situations réelles de toutes ces personnes qui ne parviennent pas à se sentir heureux dans leur vie qui n’est pas celle souhaitée et qui tentent de casser la routine par exemple en ayant une relation avant un amant, ou autres.
Ainsi, ce roman est à découvrir car il pousse à la réflexion malgré sa longueur.

NB : personnellement j'adore la couverture de cette édition qui est très bien réalisée avec des teintes rouges qui accrochent le regard :)

12 commentaires:

  1. Je me suis forcée à le lire au lycée, mais c'est vrai que c'est un classique. Je lui trouve des points communs avec Anna Karénine quant à la folie du personnage et l'insatisfaction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Anna Karénine même s'il me tente assez
      C'est vache de faire lire ce livre au lycée car il est quand même assez long, même si on a l'habitude de lire, donc si on n'accroche pas... ^^

      Supprimer
  2. Je l'ai lu il y a quelques mois et j'ai bien aimé ; seulement j'ai vraiment trouvé Emma insupportable, ce qui fait que j'ai eu du mal au début ; cela dit, moi aussi j'aime beaucoup la couverture de cette édition :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai ce personnage est irritant car elle n'arrive pas à être heureuse de ce qu'elle a alors qu'elle a une bonne situation :)

      Supprimer
  3. Je l'ai lu pour le lycée il y a pas mal de temps et je me rappelle des longueurs épouvantables...mais une bonne histoire quand même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a pas mal de longueur mais c'est une histoire à connaître :)

      Supprimer
  4. J'avais beaucoup aimé ce classique et tu as raison cette couverture est très belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu l'as bien aimé :) L'histoire est très intéressante et nous parle même si c'est un classique

      Supprimer
  5. Je crois que c'est un de mes classiques préférés ! J'ai eu du mal à le lire au début, puis je n'ai plus pu m'arrêter et je n'ai pas -plus- ressenti de longueurs.

    RépondreSupprimer
  6. Je garde un bon souvenir de ce roman, malgré quelques longueurs. Un classique à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tant mieux si tu en gardes un bon souvenir :)

      Supprimer