samedi 28 décembre 2013

Les Chevaliers d'Emeraude T1 : Le Feu dans le ciel d'Anne Robillard

Ó Editions Michel Lafon

Edition : Michel Lafon
Grand format
Parution : 04/03/2007
352 pages



Résumé : L’Empereur Noir, Amecareth, a levé ses armées monstrueuses pour envahir les royaumes du contient d’Enkidiev. Bientôt, la terre de Shola subit les attaques féroces des sinistres dragons et des impitoyables hommes-insectes. Pourquoi les troupes d’Amecareth reviennent-t-elles sur le continent après des siècles de paix, pour mettre à feu et à sang le royaume glacé de Shola ?
La quête commence…

Mon avis : Tardant à faire cette chronique, je n’ai pas pu mettre toutes les réflexions qui me sont venues lors de ma lecture, et donc elle est plutôt courte (depuis quelques temps je reconnais les laisser traîner dans le temps, mais j’espère bien me rattraper, ce sera ma bonne résolution de l’année !).
Le tome 1 est un très bon début d’histoire. Dès les premières pages nous sommes pris par le récit.
Ce tome sert à installer le cadre de l’histoire. L’auteure a construit avec aisance l’univers d’Enkidiev et nous fait avaler la complexité de l’histoire sans difficulté, malgré le nombre de personnages et tous les noms de royaumes.
A. Robillard a cherché à rendre vivant ses personnages en présentant leurs qualités, leurs défauts, leur passé. Et déjà elle nous offre une bonne connaissance du passé et du présent d’Enkidiev et du fonctionnement de l’ordre des chevaliers. Et elle nous prépare à l’avenir du continent.
Nous faisons la découverte de beaucoup de personnages, et notamment d’un qui a beaucoup retenu mon attention. Il s’agit de Kira qui est une toute petite fille hybride âgée de deux ans mais qui, malgré son bas âge, parvient déjà à nous fasciner. Personnellement je trouve que c’est là un bon point pour l’auteure car cela donne de la particularité au roman et cela annonce un grand futur pour l’histoire alors qu’il reste pleins de mystère entourant Kira.
Le récit est structuré, on découvre peu à peu les étapes de l’histoire, et il y a un rythme marqué. Le livre se lit très vite et très facilement.
Je regrette quand même un peu la dernière scène qui n’a pas été beaucoup développée. Il s’agit de l’attaque des dragons qui est close en à peine quelques pages. Cela enlève un peu du côté héroïque du genre fantasy.
En tut cas on ne peut que féliciter l’auteure pour réussir à changer fréquemment de point de vue dans la narration sans perdre le lecteur (car parfois à trop changer on a du mal à se rappeler qui fait quoi mais ici ce n’est pas du tout le cas !).

Pour résumer, un bon livre de fantasy classique que je regrette de ne pas avoir lu plus tôt ! Et il est accessible pour tous les âges alors n’hésitez pas à vous le procurer !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire